L’Enseignement de Grigori Grabovoï sur Dieu :

les sentiments et les sensations au cours de la vie éternelle.

 

En juillet et août 2015, Grigori Grabovoï a donné une série de conférences autour desquelles s’organisent 12 séminaires, dont celui qui traite des sentiments au sein de la vie éternelle. L’information de chacun de ces séminaires peut être assimilée de façon indépendante.

En suivant l’esprit des conférences de Grabovoï, nous procéderons au contrôle de la réalité, qui permet à chaque participant au séminaire d’assurer sa vie éternelle. Nous examinerons les sentiments qui surgissent et se développent au cours de l’éternité. Moyennant le contrôle prévisionnel exercé sur ces derniers, nous pouvons parvenir à en découvrir plusieurs aspects pour nous en servir au quotidien.

Pour commencer, nous parlerons des sentiments tels que « sentiment d’éternité » au sens large de ce terme, « sentiment d’être éternellement vivant », « sensation de l’éternité » et « sensation de l’infini ». Nous verrons que, au fur et à mesure de son travail, l’homme peut non seulement éprouver des sentiments, mais aussi les comprendre et les développer par le biais de sa conscience ; il peut également en découvrir des nouveaux tout au long de l’éternité. Par exemple, en percevant le « sentiment d’éternité » comme une réalité objective, l’être humain parvient à prendre conscience de sa propre éternité et à la ressentir.

Ensuite, nous verrons que l’homme peut générer de nouveaux sentiments et de nouvelles sensations, et les développer à l’infini. En guise d’exemple, nous examinerons la joie et les moyens qui permettent de développer ce sentiment. Nous verrons que la joie peut servir d’instrument de diagnostic du futur, de l’efficacité et des pouvoirs de notre contrôle sur la réalité.

De plus, les sentiments facilitent l’assimilation des technologies visant l’édification de la vie éternelle.

Pour mieux comprendre les processus liés à ce contrôle, nous analyserons l’interaction des sentiments avec l’esprit de l’être humain.

Ajoutons-y que les sentiments et les sensations accélèrent considérablement l’acquisition et l’assimilation des connaissances relative à la vie éternelle. En nous servant des canaux de contrôle spécifiques, nous pouvons communiquer nos sentiments, lesquels transporteront plus rapidement les connaissances que nous voulons partager.

Nous étudierons les technologies qui favorisent non seulement le développement des bons sentiments utiles à l’homme, mais aussi la neutralisation, voire la disparition, des sentiments perturbateurs tels que l’angoisse. À ces fins, nous nous servirons de pratiques d’observation et de contrôle de la réalité.

Par ailleurs, nous pouvons avoir recours aux sentiments pour construire les systèmes qui dérivent de l’éternité, et qui sont en rapport avec l’information concernant l’évolution éternelle. C’est en cela que consistent la beauté et la grandeur du contrôle de la réalité par le biais des sentiments. Notre âme exerce déjà ce contrôle en poursuivant les objectifs ciblés et précis, et les sentiments n’ont qu’à la rejoindre. Ainsi, nous pouvons nous servir de tel ou tel élément d’un sentiment pour contrôler la réalité infiniment vaste.