Ce stage s’adresse aux personnes ayant pratiqué et maîtrisé les enseignements du stage Géobiologie de l’habitat niveau 2.

OBJECTIFS

  • Réaliser une expertise géobiologique complète de l’habitat permettant de neutraliser les pollutions les plus complexes et profondément inscrites sur la maison et sur le lieu.
  • Savoir évaluer l’environnement et mettre en œuvre rapidement les techniques appropriées
  • Acquérir de nouvelles capacités permettant de détecter et de neutraliser différents types de magies.
  • Acquérir des protocoles professionnels de haut niveau pour la géobiologie de l’habitat.
  • Acquérir des outils de mesure des différents corps
  • Etre capable d’identifier les différentes familles de réseaux géomagnétiques, vortex, cheminées, et surtout les différents points pour équilibrer un lieu etc…
  • Savoir détecter les phénomènes géobiologique négatifs présents dans l’habitat.
  • Savoir mettre en valeur les phénomènes positifs dans le lieu
  • Réaliser une harmonisation d’un lieu, en relation avec l’énergie de ces occupants.

DESCRIPTION

  • Nous étudierons le protocole d’expertise professionnel complet, détection et mise en œuvre de nos nouvelles capacités.
  • Nous étudierons sur vidéo projecteur le protocole de travail à distance
  • Nous utiliserons nos nouvelles capacités et attributs pour harmoniser les lieux.
  • Nous étudierons de nouvelles protections.
  • Nous étudierons de nouveaux phénomènes géobiologiques récemment apparus (différents vortex, courants telluriques, Ley Lines, nouvelles familles de réseaux…).
  • Nous étudierons des cas concrets sur différents lieux, afin de mettre en pratique les diverses techniques qui vous seront enseignées.

PRATIQUES ACQUISES

  • Analyse d’un lieu et évaluation des moyens à mettre en œuvre pour l’harmoniser.
  • Réalisation d’une expertise géobiologique complète de l’habitat de haut niveau.
  • Mise en œuvre de nos capacités et attributs.
  • Techniques d’ancrage de l’habitation aux énergies telluriques.
  • Identification des différentes familles de réseaux.
  • Harmonisation du point mobilisateur avec les occupants du lieu, ainsi que tous les autres point permettant la stabilité de l’équilibrage.